Venez incarner votre propre personnage dans l'univers du manga One Piece et parcourez les mers de ce monde en combattant pour vos rêves !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le désert d'Ymine (partie Calm Belt)

Aller en bas 
AuteurMessage
Castelli Leena Rosa
Révolutionnaire sous couverture ¤ Chef de la famille Castelli
Révolutionnaire sous couverture ¤ Chef de la famille Castelli
avatar

Nombre de messages : 90
Rang : Chasseur de primes

MessageSujet: Le désert d'Ymine (partie Calm Belt)   Jeu 22 Jan - 23:45

Une île. Une île pas très loin de la fin de la première moitié de Grand Line. Une île presque entièrement recouverte d’un désert rocailleux. Cette île est vraiment très grande. Si on devait en calculer la surface, on trouverait que sa superficie dépasse les 2000 km² mais évidemment, toute cette superficie est entièrement recouverte de rocher, pas un brin d’herbe, juste quelques plantes ayant trouvées un chemin, aussi étroit soit-il entre les interstices des rochers et encore il faut chercher pour les trouver. Mais la plus grande particularité de cette île et que la moitié se trouve sur Grand Line et l’autre moitié dans Calm Belt et ces deux moitiés ne se rejoignent que par un petit bout de terre d’à peine 10 mètres de largeur mais qui n’est visible que très rarement car la mer recouvre ce pan de terre tout le temps sauf durant une courte période d’une heure tous les 2 ans. Si on pouvait survoler toute l’île, on remarquerait tout de suite qu’il n’y a pas âme qui vive, pas une habitation à l’horizon, c’est le désert total mais à bien y regarder, ce n’est pas étonnant compte tenu des conditions climatiques qui règnent sur cette île. En pleine journée, la température monte à 100 degrés et la nuit elle descend à -70 degrés. Un tel écart de température ne pourrait permettre à la vie de se développer. Mais alors pourquoi s’y intéresser me direz-vous. Et bien justement parce qu’elle est inhabitable mais laissez-moi continuer avant de dire quoi que se soit. Comme je viens de le préciser, l’écart de température entre le jour et la nuit est énorme mais pour passer d’un extrême à l’autre, cette température doit passer par un stade qu’on pourrait définir comme supportable pour un être vivant. Ce petit moment de répit à lieu à l’aube et durant la pénombre mais seulement pendant une heure au grand maximum et c’est cette période qui nous intéresse ici.

Observons plus particulièrement un petit bout de ce désert situé en plein centre de la partie de l’île située dans Calm Belt et précisément durant cette période où la température est clémente. En regardant bien, on peut apercevoir un homme. Cet homme semble couvert des pieds à la tête et seuls ses yeux sont visibles. Il est emmitouflé dans un enchevêtrement de tissus relativement épais dont la couleur est sensiblement la même que le paysage alentour. Il porte sur lui une sacoche qui pend sur le coté droit. Cette sacoche est légèrement ouverte et l’homme qui la porte y enfonça sa main pour y saisir quelque chose. Une barre chocolaté, il devait avoir faim mais on peut le comprendre, il a l’air de marcher depuis un petit moment dans ce désert. Un peu plus tard, il replongea sa main dans sa sacoche et il en sortit quelques feuilles. A bien y regarder, ces feuilles ressemblent à des avis de recherches. Certains de ses avis ont une croix qui traverse la partie où la photo se situe, on peut donc penser que l’homme figurant dessus et qui été recherché ait été mis hors d’état de nuire. Notre inconnu solitaire dans le désert est donc certainement un chasseur de primes. Mais qu’est ce qu’un chasseur de prime viendrait faire dans un lieu aussi hostile ? Pour le savoir, il faut donc le suivre. Après quelques minutes d’une longue marche harassante, notre inconnu arriva dans un endroit étrange.




On se trouvait actuellement devant des rochers à la taille démesurée, certains étaient aussi troués mais on ne sait par quel phénomène étrange ça avait put se produire. Parmi ces rochers, il y en avait un qui était un peu différent des autres. Il était entouré de longs piques de roche verticaux comme une décoration pour mettre en valeur un autel. La structure naturelle que ces piques semblaient décorer était tout aussi étrange. Il était troué également en son centre mais c’est aussi à cet endroit que se trouvait un édifice entièrement creusé dans la roche comme si un bâtiment avait été bâti en creusant à même le rocher, il en était une partie intégrante. Mais qui dit bâtiment dit habitant et le chasseur de primes semblait s’y diriger. Il entra dans ce bâtiment en empruntant un couloir très long qui semblait mener dans une salle. Au fur et à mesure qu’on s’approchait de cette salle, le bruit à l’intérieur s’intensifiait. Il y avait donc déjà du monde à l’intérieur car ce bruit ressemblait à des conversations. Le chasseur de prime entra dans la salle et comme on s’y attendait, il y avait du monde. Leur dégaine montrait bien qu’il n’était pas de simples habitants d’une île isolée des autres mais bien de gens ayant souvent parcouru le monde. En observant la salle, on pouvait remarquer un long panneau où étaient affichés de nombreux avis de recherche. Des pirates, des brigands, de simples criminels notoires, il y avait de tout mais leurs primes n’étaient vraiment pas très élevées. La conclusion qui s’imposait était que cet endroit était un repère de chasseurs de primes en tous genres. Les chasseurs présents parlaient beaucoup entre eux, ils parlaient des îles qu’ils venaient de voir, des criminels qu’ils avaient capturés et de bien d’autres choses. Notre nouvel arrivant se dirigea vers certains d’entre eux tout en regardant à l’étage qui était accessible par un escalier et où il voyait des ombres se promener. Arrivé devant ses compères, il engagea la conversation :

"Pourquoi on a tous étaient appelés se réunir ? C’est bien la première fois que ça arrive. Je vois même qu’à l’étage, il y a tous les chasseurs de rang S de notre organisation. Qu’est ce que ça signifie ?" demanda notre chasseur d’un air pensif.

"Apparemment, notre chef va faire pour la première fois une annonce pour tout le monde. Même les rangs S ont été conviés."


"Les rangs S ? Je n’aurais jamais imaginé ça et en plus, même la chef et là, ce sera la première fois que je la rencontre."

En réfléchissant bien, l’organisation générale de ce groupe était simple. Il se basait sur la hiérarchie générale des chasseurs de primes dans le monde, les rangs A et les rangs S, bien plus rares. Dans ce bâtiment, il y a deux étages. La plupart des chasseurs sont au rez-de-chaussée et à l’étage, il n’y a que quelques chasseurs, les seuls qui soient autorisés à y accéder. C’est le coin des criminels de haut niveau qui requiert d’avoir soi-même un haut niveau de combat chez les chasseurs. Si notre jeune chasseur était surprit de voir des rangs S, c’est parce que le gouvernement a freiné la vague de piraterie et qu’il ne reste donc plus de pirate et autres criminels de haut niveau, il est donc rare que les rangs S soient présents. D’ailleurs, ils se font de plus en plus rares car les grands criminels sont eux aussi rares. Il y avait aussi d’autres étages mais il s’agissait surement des quartiers temporaires des chasseurs de rangs S et du chef.

Peu de temps après, un rang S fit son apparition contre la rambarde du premier étage qui donnait une vue générale du rez-de-chaussée. Cette apparition fit s’arrêter toutes les conversations. Tout le monde avait compris que le chef arrivait. Ce fut effectivement le cas, une ombre dégageant une impression étrange commençait à apparaître avant de se mettre sous la lumière contre la rambarde pour que tout le monde la voie. Pour certain, c’était la première fois et ils étaient tous surpris car il ne l’imaginait pas comme ça. De longs cheveux verts, un casque étrange sur la tête dont personne ne voyait l’utilité, des vêtements déchirés qui collaient au corps, un regard froid et sérieux ne laissant paraître aucune émotion, deux sabres à la ceinture, une cicatrice sur le visage, des formes féminines très généreuses. C’était une très belle femme qui apparaissait sous leurs yeux mais c’était bien le chef, ou plutôt la chef, c’était Castelli Leena, un nom que tout les chasseurs de primes dignes de ce nom connaissait. D’un ton froid, presque glaciale, elle prit la parole :


"Je vous ai réunis ici pour faire une annonce. Nous avons étaient ralentis par le gouvernement quand il à freiné la vague de piraterie mais ça va changer. Maintenant, nous entrons dans une des dernières phases de notre plan et notre activité va reprendre de plus belle. De nouveaux pirates prometteurs apparaissent en ce moment. Ce sont encore des débutants mais certains d’entre eux ont un fort potentiel. Leurs avis de recherche viennent de tomber. Il y a trois nouveaux capitaines pirates intéressants et certains de leurs hommes le sont aussi. Je parle surtout des capitaines Shinryo, Keikaran et Zakus et de leurs hommes. Leurs équipages sont en pleine formation mais il semblerait qu’ils aient déjà fait du recrutement pour certains qui ont des pouvoirs intéressant comme les pirates Light et Mentsu. J’ai encore trop peu d’informations à leurs sujets mais ces cinq-là sont les plus prometteurs bien que pour l’instants, ils ne soient pas dangereux et ne représentent pas une menace directe."

"Vous voulez qu’on les chasse maintenant ?" L’interrompit l’un des chasseurs.

"Bien sur que non ! Il faut cueillir les fruits quand ils sont mûrs, pas avant. Comme je l’ai dis, ils ne sont pas dangereux dans l’immédiat et ils ne m’intéressent pas mis à part l’un d’eux, celui qui se nomme Zakus qu’il me faudra rencontrer dans quelques temps mais je ne peux en dire davantage pour l’instant. D’autres pirates feront leurs apparition dans quelques temps, il est donc temps pour vous de faire attention et d’être prêts à tout moment à obéir à mes ordres. La réunion est maintenant terminée."

Leena s’éloigna de la rambarde pour remonter dans les étages supérieurs. Elle intima l’ordre qu’elle voulait être toute seule. Elle monta dans une salle au tout dernier étage, un étage dont elle seule avait la permission de se rendre, elle avait même installé un système de sécurité pour être sûr qu’elle serait la seule à pouvoir entrer. Cette pièce était relativement petite mais disposait de nombreux dossiers différents scellés et d’un den den mushi dont la ligne était sécurisée. D’ailleurs, elle le prit pour appeler quelqu’un.

"Allô ? Alors ? Où en es-tu ?"

Il y eut un long moment de silence suivit s’un furtif sourire de la part de Leena, chose très rare de sa part. Ce qu’elle entendait semblait lui faire plaisir.

"Très bien ! Je te recontacte !"

Leena raccrocha son den den mushi et prit quelques dossiers qu’elles lu très rapidement avant de prendre sous son bureau un carnet. Elle prit également un stylo pour écrire dessus avant de le refermer. Elle se leva, cacha ce carnet qui semblait être très précieux pour le cacher comme elle le faisait. Elle sortit puis rentra dans ses quartiers en se mettant à la fenêtre en étant très pensive. Assise sur le rebord de la fenêtre dans une posture légèrement allongée, les jambes croisées et le regard fuyant dans le ciel maintenant nocturne de l’île. Son plan se mettait lentement en place et elle pensait à la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castelli Leena Rosa
Révolutionnaire sous couverture ¤ Chef de la famille Castelli
Révolutionnaire sous couverture ¤ Chef de la famille Castelli
avatar

Nombre de messages : 90
Rang : Chasseur de primes

MessageSujet: Re: Le désert d'Ymine (partie Calm Belt)   Mar 27 Jan - 22:39

La réunion que Leena avait organisée était déjà terminée, elle fut rapide et concise dans ses propos. La nouvelle vague de piraterie commençait à faire son effet dans le monde et cela allait dans le sens des plans de Leena. Ces derniers temps, son organisation stagnait à cause du frein que le gouvernement a imposé aux pirates et de ce fait, Leena et les autres chasseurs de prime de l’organisation ne gagnait presque plus d’argent et Leena était dans l’impasse car pour mettre en œuvre son stratagème, il lui fallait beaucoup d’argent. Cette reprise des activités pirates lui était donc profitable. Tous les chasseurs de primes qu’elle avait réussi à enrôler pourraient désormais reprendre leurs activités normales en chassant les criminels et en reversant l’intégralité des primes dans les fonds de l’organisation. Une organisation qui ne portait pas de nom car Leena était très intelligente, elle savait que si elle donnait un nom à tout ce qu’elle avait créé, le gouvernement aurait fini par le savoir, un chasseur de primes plus stupide que les autres aurait vendu la mèche un jour ou l’autre par inadvertance et la marine aurait enquêté ce qui aurait compromit Leena puisque le gouvernement est très vigilant sur les activités des organisations, aussi secrètes soit-elles. Ne pas lui donner de nom lui permettait de continuer à agir librement sans crainte de surveillance de la part de la marine.

Leena s’était accordée un petit moment de repos sur le rebord de la fenêtre, son voyage jusqu’ici l’avait éreinté et c’est pourquoi elle s’était endormie durant une petite heure avant d’être réveillée par le froid que les conditions climatiques de cette île faisaient régner la nuit. Après s’être réveillée légèrement frigorifiée, Leena ferma la fenêtre puis s’étira de tout son long en lâchant un grand bâillement avant de poser ses deux sabres juste à coté de son bureau. Elle se dirigea vers la salle de bain pour prendre une douche bien méritée. Il était étonnant de voir que dans cet endroit pour le moins hostile, Leena avait réussi à bâtir un QG plutôt grand avec tous les équipements nécessaire à la survie d’un groupe en accordant tout le confort utile pour ceux qui devrait y vivre un certain temps. Preuve que Leena savait parfaitement gérer les fonds qu’elle amassait sans se mettre dans le rouge. En fait, pour cela elle s’appuyait sur les relations qu’elle avait réussi à se faire dans les hautes sphères de la société et son travail exemplaire en tant que chasseur de primes qui lui donnait une certaine sécurité car le gouvernement lui laissait quelques libertés en échange de services rendu à l’union des pays qui forme ce gouvernement, elle put ainsi se faire quelques contacts au sein de cette alliance des nations qui lui permirent de gérer ses affaires en toute sécurité. Elle avait parfaitement su jouer son coup prouvant ainsi ses qualités de stratège. Sa douche finit, Leena partit dans sa garde robe pour mettre de nouveaux vêtements et reprendre son travail car elle était loin d’en avoir finit, au contraire, c’était maintenant qu’elle devait s’activer davantage.

Leena est de nature méfiante envers tout le monde, elle n’a confiance qu’en elle-même et cette manière d’être l’a sauvée à plusieurs reprises. Pour pouvoir maintenir son activité en toute sécurité, elle devait surveiller le moindre de ses employés comme elle les appelle. Il fallait qu’elle soit sûre de l’intégrité des chasseurs qu’elle avait sous ses ordres et pour cela, elle avait fait appel à l’une de ses sources au sein des services de renseignement de la marine pour lui demander un dossier complet sur chacun des chasseurs qu’elle commandait. Bien évidemment, cette source n’était pas au courant du pourquoi de cette demande mais Leena s’arrangeait toujours pour que les sources en question soient des gens qui lui doivent une dette afin qu’ils ne posent pas de questions. Leena avait donc reçu par den den mushi tous les dossiers de tous les hommes qu’elle commandait. Elle se mit devant son bureau pour commencer la lecture minutieuse des dossiers. Elle prenait son temps afin qu’aucune information, aussi infime soit-elle ne lui échappe à la lecture. Quiconque lirait ces dossiers ne verrait rien de suspect et c’est pourquoi elle faisait appel à ses sources au sein du gouvernement puisqu’eux non plus ne verraient rien mais Leena savait exactement quoi chercher, son organisation agissant dans le secret le plus absolu, elle seule était capable de voir tout ce qui allait et tout ce qui n’allait pas en son sein. Après quelques heures de lecture, elle avait mit trois dossiers de coté. Elle se leva et fit appel à un chasseur de rang S.


"Toi ! Va me chercher ces chasseurs, Harlan Mick, Sodan Araël et Kaima Aiyak !"

"Oui chef, tout de suite !"

Le chasseur descendit au rez-de-chaussée afin d’aller chercher ceux qu’elle avait cités. Le chasseur les ramena dans une salle annexe à ses quartiers et Leena y entra, seule pour diriger l’interrogatoire. Les chasseur semblaient agités et manifestaient des symptômes typiques d’un homme en état de panique. Leena avait donc vu juste. Elle s’assit en face d’eux sans lâcher un seul mot, elle ne faisait que les fixer l’un après l’autre afin de les laisser cogiter un moment pour leur faire prendre conscience qu’ils s’étaient fais avoir en beauté. Les chasseurs avaient finis par tout comprendre, cette réunion n’était qu’un prétexte. Leena avait organisé cette réunion afin de réunir tous les chasseurs en leurs faisant croire que c’était juste pour faire une annonce à tous mais le véritable but était tout autre. Elle avait prévu de faire cette enquête dès le début en prétextant une annonce importante afin de rassembler tout le monde. Le choix du lieu et du moment précis de la réunion n’était aussi pas dû au hasard. A la fin de l’annonce, les conditions de vie en dehors du bâtiment étaient déjà invivables et ceci afin de retenir tous les chasseurs, il ne restait à Leena qu’à éplucher les dossiers et trouver les traîtres qui ne pouvaient ainsi pas s’échapper. L’annonce en lui-même n’était pas seulement un prétexte mais avait aussi un fond de vérité car pour Leena, tout bon mensonge doit avoir un fond de vérité pour être crédible et de ce fait, elle n’attira pas l’attention de ces trois chasseurs. Son plan avait encore une fois parfaitement réussi. Après les avoir fait mariner un peu, elle commença à les interroger en entrant directement dans le vif du sujet.

"En lisant vos dossiers, j’en suis arrivée à la conclusion suivante, vous travaillez pour la même organisation cependant, je ne sais pas laquelle. Vous êtes des espions chargés de réunir des informations sur mes activités." Dit-elle d’un ton froid et méprisant pour les ébranler psychologiquement afin qu’ils parlent plus facilement.

Les chasseurs ne répondirent pas mais leurs réactions à ses paroles en disaient long. Leena était une spécialiste du comportement humain, elle a longtemps étudié les techniques de profilage, de décryptage du comportement humain et les réactions qu’elle observait lui permirent de confirmer ce qu’elle pensait.

"Je vous remercie de votre franchise messieurs. Maintenant, dites-moi pour qui vous travaillez !"

Le ton qu’elle venait d’employer était plus dur et plus menaçant que tout à l’heure. Elle espérait leur inspirer la crainte pour qu’ils disent tout. Les chasseurs tremblaient et transpiraient énormément, ils avaient effectivement peur. Ils se regardèrent et étrangement, c’était comme s’ils s’étaient mis d’accord sur quelque chose. Cette réaction surprit quelque peu Leena qui commençait à se poser des questions. Soudain, les trois chasseurs ouvrirent grand la bouche et claquèrent des dents violement et l’instant d’après, ils s’écroulèrent sur le sol.



Leena était incrédule face à cet évènement inattendu et elle était un peu plus inquiète que tout à l’heure. Elle s’approcha et put constater qu’ils étaient tous les trois morts. Au vue de leurs agissements précédents, il était clair que ce qui les avait tués se situait dans leurs bouches. Elle inspecta l’intérieurs de leurs bouches et remarqua une petite capsule brisée entres les dents et apparemment, les capsules contenaient du poison. C’était un suicide pur et simple. Leena reprit ses esprits rapidement pour réfléchir calmement à la situation. Ce suicide lui indiquait clairement qu’ils ne travaillaient pas pour le gouvernement, la marine n’utilise en général pas ce genre de méthode, ils n’encouragent pas le suicide de ses espions mais alors qui ? Quel genre d’organisation peut appliquer des méthodes aussi radicales en cas de capture et surtout comment cette organisation peut-elle inciter ses membres à se suicider s’ils sont découverts ? Ce sont forcément soit des fanatiques soit des gens qui ont subis un lavage de cerveau quoi que dans les deux cas, ça revient presque au même. Leena arriva à une conclusion, elle était surveillée de loin et certainement par quelqu’un de très puissant pour pouvoir utiliser ce genre de méthode. Elle devrait faire plus attention maintenant. Elle sortit de la salle en ayant retrouvée son état habituelle et donna un ordre au chasseur de rang S qui attendait devant la porte.

"Débarrasse-moi de ces corps et dis à tout le monde que je ne veux pas être dérangé par qui que se soit. Je dois accélérer un petit peu la marche de mon plan. Exécution !"

"Oui chef !"

Leena monta au tout dernier étage du bâtiment. Elle savait maintenant qu’elle avait peut-être trouvé un autre ennemi à ses plans même si elle n’en était pas sûre mais par mesure de sécurité, elle devait réagir. Pour la phase finale de son plan, elle devait obligatoirement augmenter sa force au combat car elle savait qu’elle devrait combattre à un moment donné mais la découverte de cette organisation potentiellement ennemie à 50% la forçait à entamer son entraînement plus tôt que prévu et de ce fait, elle dû changer certains aspects de ses plans initiaux. Elle devait dans l’immédiat devenir plus forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le désert d'Ymine (partie Calm Belt)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche d'île] Rusukaina
» Fiche de demande de partenariats
» Calm belt comment ça marche?
» Gambit Decima [Event - Groupe 10 Calm Belt]
» Questions sur la Calm Belt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Resurrection :: Calm Belt :: Îles méconnues de Calm Belt-
Sauter vers: